XXVIIème Festival
9 - 13 mai 2018
Programme

Mercredi 9 mai  – 21 h – Salle Malesherbes - Ouverture

Le Salon d’été, de Coline Serreau

 

Jeudi 10 mai

14 h 30 – Salle Malesherbes 

Le Bon côté des choses, d’Alan Bennett

17 h 30 – Ancienne Eglise 

Pédagogies de l’échec, de Pierre Notte

21 h – Salle Malesherbes 

Habiter le temps, de Ramus Lindberg

 

Vendredi 11  mai

14 h 30 – Salle Malesherbes

Métro, huis-clos, dodo, d’Arnaud Patron

17 h 30 – Ancienne Eglise –

La Petite seconde d’éternité, d’après les poèmes de Jacques Prévert

21 h – Salle Malesherbes

Caprice(s), d’après Alfred de Musset

 
Samedi 12 mai

14 h 30 – Salle Malesherbes 

Surpop’, de Brice Ledoyen

17 h 30 – Ancienne Eglise 

Jean et Béatrice, de Carole Frechette

21 h – Salle Malesherbes 

Contes d’amis, d’après Eric Rohmer

 

Dimanche 13 mai

14 h 30 – Salle Malesherbes (hors concours)

Carmen, de Georges Bizet

17 h 30 – Ancienne Eglise (hors concours)

Le crépuscule de Stephan Zweig, création

21 h – Salle Malesherbes – Clôture (hors concours)

Les Pieds dans le vide, de Lilian Lloyd

Le Jury!

La composition du jury est susceptible d'être modifié avant le démarrage du festival

Léna Breban: Après un an à Houston-Texas (High School for Performing and Visual Arts) Léna Bréban suit la formation de l’École du Théâtre national de Chaillot de 1993 à 1995, puis du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (1997-2000). Au théâtre, Léna Bréban a joué entre autres sous la direction de Guillaume Lévêque (2009 au Théâtre National de la Colline), de Alain Françon dans Chaise (Edward Bond, création en 2007 au Théâtre National de la Colline), de Thierry de Peretti dans Richard II (William Shakespeare, 2004 au Théâtre de la Ville) et dans Valpareiso (Don Delillo, 2002 au Théâtre de la Bastille) de Charles Tordjman dans Daewoo ( François Bon, Avignon 2004) et Le Retour de Sade (Bernard Noël, 2005 au Théâtre National de la Colline). 

Salomé Villiers: Après sa formation théâtrale au conservatoire du XIe arrondissement de Paris, elle joue dans Yerma de Garcia Llorca, Le Sicilien ou l'Amour peintre de Molière, Mon Isménie ! de Labiche avant de rejoindre l'équipe de La Légèreté française mis en scène par Françoise Petit Balmer où elle interprète le rôle d'Élisabeth Vigée Lebrun.  Elle joue également le rôle de Silvia dans Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux dont elle signe également la mise en scène. (Théâtre du Lucernaire, Théâtre Michel, Théâtre du Roi René à Avignon ainsi qu'en tournée).  Elle a tout récemment rejoint l'équipe d’Adieu Monsieur Haffmann écrit et mis en scène par Jean-Philippe Daguerre où elle interprète le rôle de Suzanne Abetz (en alternance avec Charlotte Matzneff) au Théâtre du ëtit Montparnasse.

Frédéric Chevaux: Entre spectacle musical (Oliver Twist de Ned Grujic), burlesque (Spectacle Très Très Très Drôle), jeune public (L’Enfant-Loup, Les Tréteaux de la Pleine Lune), théâtre-danse (Des Equilibres) et les créations de la Compagnie Casalibus (Beaucoup de bruit pour rien, Le Songe d’une Nuit d’Eté), il joue Torch Song Trilogy d’Harvey Fierstein et La Fourmilière, mise en scène d’Alain Mollot (Théâtre de La Jacquerie). Après La Cuisine de Blanche-Neige co-écrit et joué avec Peggy Semeria, mise en scène d’Angélique Charmey, Les mille et une Nuits, mise en scène de Vincianne Regattieri et Les Folies Amoureuses, mise en scène de Pascal Zelcer, il joue La Fin d’une Liaison d’après Greene, mise en scène de A. Mollot et Panique à Bord de S. Laporte, mise en scène d’Agnès Boury

 Etienne Launay: Déjà quelques belles années de télévision et surtout de planches, pour le jeune trentenaire Etienne Launay. il voit aujourd'hui son nom à l'affiche de la pièce de Marivaux, Le Jeu de l'amour et du hasard, une comédie jouée au théâtre du Lucernaire, mise en scène par l'audacieuse Salomé Villiers.   Etienne Launay a fait ses classes d'acteur en Indre-et-Loire, sur les bancs du conservatoire régional de Tours, avant de rejoindre le conservatoire du 11e arrondissement de Paris. Il a notamment interprété des personnages dans la tragédie de Racine, Phèdre, dans Juste la fin du monde de Lagarce. Il s'est par ailleurs pleinement investi dans la pièce de boulevard (en un seul acte) intitulée La Dame aux jambes d'azur, rarement portée sur scène et signée de l'excellent Eugène Labiche. Enfin, le public a pu applaudir Etienne Launay dans Le Médecin malgré lui, l'un des chefs-d’œuvre de Molière, dans une composition revue et corrigée par Fabrice Eberhard

Mercredi 9 mai, 21 h, Salle Malesherbes
Vign_LSDE_Savigny_20170325_011

Le Salon d’été, de Coline Serreau

La Trappe

Pièce théâtrale et musicale de Coline Serreau, Le Salon d’été est une joyeuse comédie qui met en scène trois quartettes vocaux, leurs répétitions, leurs désirs, leurs frustrations, leurs amours – tout ce qui fait, en somme, la vie d’un groupe qui partage la pratique d’un art –, à des époques différentes : fin du XIXe siècle, années 1940, aujourd’hui.

 « J’ai été très heureuse de voir le « Salon » joué avec tant de fougue et de joie par votre troupe» - Coline Serreau – 16 mars 2016

 Tout Public - 1 h 40 
 

Jeudi 10 mai, 14 h 30, salle Malesherbes
Vign_Chaos_leger

Le Bon côté des choses, d’Alan Bennett

Chaos Léger

Graham vit avec sa vieille mère. Suzanne est femme de vicaire. Le premier est content de sa vie mais tout menace de changer. La deuxième ne fait qu'endurer la sienne et rien ne semble devoir bouger. Leslie est actrice. Irène écrit des courriers. La première est prête à tout donner pour enfin réussir. La seconde en fait déjà trop pour compenser les ratés…   Une comédie humaine so british, tragique et crépusculaire… Du thé aromatisé au vitriol! 

Adultes et grands adolescents – 1 h 40

Jeudi 10 mai, 17 h 30, Ancienne Eglise
Vign_pedagogies
Pédagogies de l'échec, de Pierre Notte

Compagnie Très en Scène

A la suite d’un tremblement de terre ou d’un conflit, peu importe, tout a été détruit sauf un bureau au 7ème étage. Une situation de désolation dans laquelle un chef et son assistante vont tenter, sans trop se poser de questions, de faire comme si rien ne s’était passé et continuer à travailler.

Adultes et adolescents – 1 h 30

Jeudi 10 mai, 21 h, salle Malesherbes
Vign_HLT_CHORE_TULLE_COULEUR

Habiter le temps, de Rasmus Lindberg

Compagnie les Poupées Russes

La pièce se déroule au sein d'une maison de famille à trois époques différentes: 1913, 1968, 2014. Le destin des trois générations est raconté en parallèle et simultanément. Les secrets des uns se répercutent sur la destinée des autres. Les répliques fusent, traversent la pièce, se croisent, se font écho. Cette grande saga familiale est construite comme un thriller psychologique où le public, tenu en haleine, voit se dénouer les conflits intergénérationnels.

 Adultes et adolescents – 1 h 15

Vendredi 11 mai, 14 h 30, Salle Malesherbes
Vign_Mhcd

Métro, huis-clos, dodo, d’Arnaud Patron

Compagnie Faits d'Art Scénique

Approchez ! Si vous êtes sensible aux aventures. On commence dans le métro mais on ne sait jamais où l’on arrive… Et si le métro monotone que vous arpentez chaque jour cachait des mystères ancestraux ? Et si la R.A.T.P n’était pas ce qu’elle semble être ?

Adultes et adolescent – 1 h 20

Vendredi 11 mai, 17 h 30, Ancienne Eglise
Vign_LPSE

La Petite seconde d’éternité, d’après les Poèmes de Jacques Prévert

Collectif Lilalune

L'histoire est celle de Marie, une femme que l'on pourrait croiser rue de Seine ou ailleurs, et qui, devant nous, découvre ce qui la construit, ce qui la déchire et ce qui la sauve. C'est l'histoire d'une vie, comme tant d'autres, rêvée et bousculée. A travers un choix minutieux de poèmes issus des recueils Paroles,Histoires et Spectacle, c'est l'histoire d'une femme qui se dessine grâce aux seuls mots de Prévert. Des mots que l'on connaît tous un peu, déjà, des mots qui se raccrochent au monde actuel et à nos vies.

 « Une pépite que je vous recommande très vivement », Radio Fréquence Paris Plurielle

 Adultes et grands adolescent – 1 h

Vendredi 11 mai, 21 h, Salle Malesherbes
Vign_Photo_Caprices-24

Caprice(s), d’après Alfred de Musset

Compagnie Comme C'est Bizarre

D’après « On ne badine pas avec l’amour », « Les caprices de Marianne » et « Un caprice », Caprice(s) est l'histoire de rencontres où  l'orgueil défie l'amour, où des êtres en quête d'absolu manquent d'un courage pourtant salvateur, où les plus entiers seront les jouets du destin… 

 « Caprice(s) est une idée originale inspirée de mon engouement pour l'œuvre d’Alfred de Musset. » Marie Burel, metteur en scène

Samedi 12 mai, 14 h 30, salle Malesherbes
Vign_surpop

Surpop’, de Brice Ledoyen

Les Horloges Lumineuses

A l’horizon 2050, les démographes prévoient que la terre devra accueillir près de 10 milliards d’individus. Selon leurs études, cela engendrera une multitude de catastrophes. Un obscur consortium est officieusement en charge de régler le problème. Pour cela, ils vont faire appel à 7 personnes tirées au sort. Des gens ordinaires. Enfermés dans un lieu inconnu, dirigés par une mystérieuse voix, ils vont
devoir se mettre d’accord sur une solution commune. 


Adultes et adolescents – 1 h 20

Samedi 12 mai, 17 h 30, Ancienne Eglise

Jean et Béatrice, de Carole Frechette

Théâtre sur Cour

La jeune femme parle de séduction et d’amour, lui parle de recompense et de billets de vingt. Ces deux-là peuvent-ils se comprendre ? Beatrice impose à Jean trois épreuves pour révéler le prince charmant qui sommeille – peut-être ! – en lui.

Adultes et adolescents – 1 h 20

Samedi 12 mai, 21 h, Salle Malesherbes

Contes d’amis, d’après Eric Rohmer

Compagnie Les Ecriés

Margot, Blanche, Gaspard et Fabien sont tout droit sortis des films d’Éric Rohmer. Avec des scènes tirées de L’ami de mon amie (1987) et de Contes d’été (1996), le spectacle offre une typologie des relations amoureuses complexes, légères, hésitantes. L’amitié fille-garçon, l’importance du physique, la rupture au téléphone, l’amour non réciproque, la solitude et le célibat sont autant de thèmes abordés tout au
long de la pièce.

Un joli moment de théâtre ! Ivanne Galant, RegArts (Déc. 2017)

Adultes et adolescents - 1 h

Dimanche 13 mai; 14 h 30, salle Malesherbes
Vign_carmen2

Carmen, de Bizet

Compagnie Artelyria

Hors concours

Vers 1820, la manufacture de tabac est la principale attraction de Séville. Les badauds viennent observer les cigarières qui travaillent à la prospérité de la ville. Parmi elles se distingue Carmen, une séductrice qui choisit ses amants au gré de sa fantaisie. Mais les hommes qui s’empressent l’intéressent moins que Don José, un brigadier taciturne...

Tout public– 2 h

Dimanche 13 mai, 17 h 30, Ancienne Eglise
Vign_Zweig2

Le crépuscule de Stephan Zweig

Compagnie du Point du Jour

Hors Concours

Le 2 Mai 1945, à Pétropolis, petite ville située sur les hauteurs de Rio de Janeiro, un ami intime de Stefan Zweig et de son épouse, Charlotte Altman, revient dans la maison où le célèbre couple s’est suicidé trois ans auparavant. Sur la terrasse, enivré par la beauté et la quiétude de la forêt tropicale, il pense à eux si intensément que ses souvenirs s’animent ; devant lui, devant nous, Stefan et Lotte reprennent vie. Cet homme nous raconte, alors, leurs dernières heures...

Dimanche 13 mai, 21 h, salle Malesherbes
Vign_171124piedsdsvide059

Les Pieds dans le vide, de Lilian Lloyd

Compagnie Les Lilas

Clôture - Hors concours

 

Un soir de 31 décembre, Antoine débarque à l’improviste chez Laura. Ils ont beau être voisins, ils ne se sont encore jamais adressé la parole et rien ne semble à priori les rapprocher. Pourtant ils vont se rendre compte au cours de ce réveillon inoubliable qu’ils ont bien plus de points communs qu’ils ne l’imaginent. 

Une comédie romantique décalée de Lilian Lloyd sur les extraordinaires circonstances qui nous amènent parfois à rencontrer l’âme soeur

Adultes - 1 h 35

Réseaux sociaux
© 2011
Créer un site avec WebSelf